Le THCV ou tétrahydrocannabivarine c’est quoi ?

tétrahydrocannabivarine

Le THCV, nouveau cannabinoïde?

Le cannabis est une plante formidable. Composé de centaines de molécules, appelées cannabinoïdes, le cannabis est de plus en plus étudié par les scientifiques, soucieux d’en comprendre les mécanismes et proposer des alternatives plus naturelles à des patients souffrant de certains maux, de certaines maladies. Aujourd’hui, nous allons nous focaliser sur le THCV (tétrahydrocannabivarine), cannabinoïde encore très méconnu, dont les bienfaits potentiels intéressent les chercheurs et qui, à l’avenir, pourrait bien avoir un véritable impact sanitaire.

Le THCV, c’est quoi ?
THC vs THCV : quelles sont les différences ?
Quels sont les effets du THCV ?
Est-ce que le THCV est de la drogue ?
Le futur du THCV, entre bienfaits et recherches scientifiques

Le THCV, c’est quoi ?

La plante de cannabis est composée d’une centaine de cannabinoïdes. Certains sont très connus ! Nous pensons notamment au CBD (cannabidiol) ou encore au THC (tétrahydrocannabinol). D’autres, comme le CBG (cannabigerol) et le CBN (cannabinol) intéressent de plus en plus les professionnels du secteur.

Mais avez-vous déjà entendu parler du THCV ? Acronyme utilisé pour le mot tétrahydrocannabivarine, le THCV est un cannabinoïde dont la formule moléculaire est assez proche de celle THC, la molécule psychotrope du cannabis… Bien que les deux molécules restent différentes.

En effet, le THCV disposerait de certaines caractéristiques très intéressantes, notamment pour les scientifiques qui tentent de le décortiquer afin de mieux le comprendre :

  • On retrouve le THCV en « grande » quantité (autour des 4 à 5%) dans des variétés de plants de chanvre et de cannabis classiques et donc, qui ne sont pas des hybrides
  • Ses bienfaits, effets et modes d’action sont de mieux en mieux connus. On sait par exemple que le THCV permet de réduire l’appétit
  • Il disposerait d’effets psychotropes

Voilà à peu près où nous en sommes actuellement. Bref, on voit bien que la science avance et les chercheurs continuent de se renseigner sur cette molécule, de l’étudier, l’analyser alors que le grand public ne la connaît pas forcément !

THC vs THCV : quelles sont les différences ?

L’une des grandes questions que nous sommes en droit de nous poser n’est autre que la différence entre le THC et le THCV ! Premièrement, les deux moléculesdiffèrent sur la forme. Sans trop entrer dans le détail, le THC (tétrahydrocannabinol) et le THCV (tétrahydrocannabivarine) bien que très proches au niveau de la structure restent cousins plus que frères.

Si le THCV suppose l’apparition d’effets psychoactifs potentiellement indésirables, son action n’est pas tout à fait la même que le THC, principalement au niveau de l’appétit. Le THC est connu pour donner envie de manger. Or, le THCV lorsqu’il est présent en quantité, supprime ces sensations de fringale. Cela est notamment dû à une action différente sur les récepteurs cannabinoïdes CB1 et CB2, produits par le système endocannabinoïde et qui sont responsables de la sensation de satiété.

Enfin, le THCV bloquerait deux des principaux effets du THC, la perte de mémoire et l’augmentation du flux sanguin. L’objectif pour les chercheurs ? Isoler le THCV du THC pour étudier plus en profondeur l’ensemble de ses bienfaits propres. En effet, les recherches n’en sont qu’à leurs balbutiements, difficile donc de déterminer avec précision l’ensemble du scope d’impact du THCV sur l’organisme, son action sur l’accoutumance etc….

Quels sont les effets du THCV ?

Outre un impact sur l’appétit et les sensations d’ivresse, comment le THCV agit-il ? Selon certaines recherches (qui doivent être confirmées par de plus amples analyses), le THCV supposerait une sensation de « high » plus énergique et euphorique que le THC. Les variétés riches en tétrahydrocannabivarine auraient donc une certaine « capacité énergisante ».

D’une certaine manière, on pourrait presque dire que le THCV serait un mélange entre le THC et le CBD. S’il dispose d’effets indésirables, il agit également comme un agoniste à certaines actions du THC, dont le point d’ébullition est à 158 degrés, contre 220 degrés pour le THCV. Cette différence laisse d’ailleurs supposer l’arrivée prochaine sur le marché de produits types e-liquides ou fleurs de THCV.

Est-ce que le THCV est de la drogue ?

À la vue de ces effets sur l’organisme, nous sommes en droit de nous poser la question de la légalité du THCV ! Or, comme dans de nombreux cas (avec le HHC notamment ou le CBD avant lui), le THCV est dans une zone grise !

Les pouvoirs publics, l’OMS et les autres organisations régulatrices ne se sont pas vraiment penchés sur la question. Pour le moment, il est vrai qu’elles n’ont pas forcément à le faire, car il existe très peu de produits présentés comme étant au THCV sur le marché (voir aucun). La recherche avance et les consommateurs ne sont pas vraiment invités à se tourner vers ce type de solutions.

Pour autant, il est à parier qu’une fois la démocratisation du THCV lancée, les législateurs se pencheront sur la question. Pour le moment, privilégiez les produits riches en CBD, légaux, et accompagnez votre clientèle sur les questions relatives aux autres cannabinoïdes que sont le THC ou le THCV en leur fournissant des explications complètes afin de les éclairer sur le sujet.

thcv

Le futur du THCV, entre bienfaits et recherches scientifiques

Qu’en est-il donc du futur du THCV ? Outre une possible arrivée sur le marché de produits (fleur de THCV, huile de THCV) et une régulation des pratiques, le THCV intéresse surtout les scientifiques pour ses nombreux bienfaits potentiels.

Le THCV et l’obésité

Premièrement, son action sur la faim serait particulièrement intéressante. Elle permettrait de lutter contre certains fléaux, comme l’obésité ou encore le diabète. En y regardant de plus près, certaines études démontrent que le THCV arriverait à réguler le taux d’insuline ainsi que le taux de sucre dans le sang. Une bonne nouvelle pour les personnes souffrant de diabète de type 1 ou de type 2 ?

THCV, stress et anxiété

D’autres recherches sont en cours afin de mieux comprendre la façon dont le THCV pourrait être utilisé afin de lutter contre les montées de stress et les crises d’angoisse. Cela concernerait surtout les personnes souffrant de stress post-traumatique lié à un événement tragique, choquant.

On sait que le CBD ou le THC sont souvent utilisés dans ces cas-là. Des études sont également menées au niveau des douleurs et des inflammations, des symptômes souvent ciblés et cités comme étant étudiés dès lors que l’on parle de cannabis thérapeutique.

THCV et troubles psychotiques

Enfin et chose plus incroyable encore, le THCV pourrait être utile afin de lutter contre les troubles psychotiques notamment chez les personnes atteintes de maladies neurodégénératives graves (Alzheimer, Parkinson). Bien entendu, la recherche n’en est qu’à ses débuts, mais certains laboratoires se montrent d’ores et déjà particulièrement intéressés sur ces questions.

En d’autres termes, le THCV est une molécule encore méconnue dont les effets et bienfaits ne manqueront pas d’être analysés dans les mois, dans les années à venir. Une molécule qui pourrait être davantage utilisée dans un cadre médical, pour des traitements révolutionnaires. En fonction du poids et des symptômes d’un individu, une certaine dose de THCV ou de traitement enrichi pourrait, à l’avenir, être prescrite.

French Days
-15% sur toutes les résines