Guide sur l’Huile de CBD

Guide huile de CBD

Les Huiles de CBD

L’huile de CBD est l’une des solutions, si ce n’est la solution phare, mise en avant par les professionnels de produits dérivés du chanvre. Parfaitement légales, ces solutions sont simples et rapides à consommer, présenteraient de multiples bienfaits (notamment au niveau du stress et de l’anxiété). Enfin, contrairement aux produits de type fleurs de CBD voire résines de CBD (et autre substance), les huiles de CBD ne sont pas dans le viseur des autorités. Elles passent à travers les législations et peuvent être facilement achetées en gros, vendues et consommées.

Dans la suite de ce guide complet sur les huiles de CBD, Le Grossiste du CBD vous présente tout ce que vous devez savoir sur le sujet, notamment si vous êtes une entreprise ! Un guide qui, pas à pas, vous explique tout des bonnes huiles de chanvre et surtout, les différentes façons pour vous de vous lancer et créer votre propre marque. Bref, il s’agit de l’outil idéal pour les entreprises et professionnels soucieux de renforcer leur marque, développer leur expertise et leur chiffre d’affaires.

L’huile de CBD en vrac, en flacons : tout savoir sur l’huile CBD des professionnels
Bienfaits et composition d’une huile de CBD
Les différents types d’extractions d’huiles CBD
Quels sont les différents types de fabrication d’huiles de CBD ?
Comment reconnaître la qualité des huiles de CBD ?
Huile de CBD et huiles porteuses : comment bien les choisir?
Qu’est-ce qu’un certificat d’analyse d’huile de CBD?
Choisir son huile de CBD en marque blanche, en fonction du conditionnement
Comment faire ma marque et mon packaging d’huiles de CBD ?

L’huile de CBD en vrac, en flacons : tout savoir sur l’huile CBD des professionnels

L’huile CBD est, indéniablement, l’une des solutions riches en cannabidiol les plus répandues et appréciées des consommateurs. Il est donc naturel pour un CBD Shop, un e-commerçant ou autre, de proposer ce type de solution. Mais sous quelle forme ?

Plutôt que de revendre les produits d’une marque bien établie, dont les clients peuvent trouver les produits un peu partout, Le Grossiste du CBD vous invite à privilégier la création de votre propre marque.

L’huile CBD en marque blanche, la solution pour les CBD Shop

Comment ? La marque blanche ! En effet, il est possible de vendre des huiles de CBD, étiquetées au nom de son entreprise, sans avoir à investir en recherche, en développement et en conditionnement. Pour cela, vous avez deux options :

  • L’huile CBD à acheter en vrac : l’huile CBD en vrac est la solution parfaite si vous avez à disposition vos propres flacons, vos propres étiquettes et vos propres cartons d’emballage. Une fois l’huile dans votre flacon de 10 ou 30ml, vous pouvez ensuite le refermer, ajouter les étiquettes et le placer dans votre packaging avant de placer le produit dans vos étals.
  • L’huile CBD en bouteille (à étiqueter : cette solution est plus rapide que l’huile en vrac puisque vous n’avez pas à gérer les stocks de flacons vides. La seule chose à faire ? Mettre vos étiquettes, placer vos huiles de CBD dans vos cartons d’emballage et les proposer à la vente.

Finalement, on voit bien que créer sa marque peut ne prendre que quelques minutes. Attention toutefois à ne pas faire confiance à n’importe quel fournisseur en marque blanche. Il est préférable pour vous, votre marque et votre image, de faire confiance à un professionnel reconnu.

Quel fournisseur d’huiles CBD en marque blanche choisir ?

Choisissez les huiles CBD en marque blanche les mieux préparées. Pour cela, favorisez les huiles CBD full spectrum (spectre complet des cannabinoïdes) pour l’effet entourage. Des huiles CBD de qualité, biologique, extraite au CO2, pour une solution exceptionnelle de qualité.

Testez alors le marché. Plutôt que d’investir dans un large stock que vous allez mettre beaucoup de temps à vendre, analysez la demande, optimisez votre marketing et votre communication et adaptez les prix. En d’autres termes, commencez avant tout à positionner votre marque avant d’investir plus massivement.

Jouez également sur votre positionnement d’expert. Renseignez la clientèle sur la composition de vos huiles de chanvre, renseignez les habitués et curieux sur les méthodes d’administration, les bienfaits potentiels, les risques d’effet indésirables ainsi que sur les questions relatives aux teneurs et concentrations, aussi bien en CBD (cannabidiol), qu’en THC (tétrahydrocannabinol).

Dès lors que le système est bien en place, vous pouvez acheter à plus grande échelle, d’autant que cela présente de nombreux avantages dont celui d’être moins coûteux, mais avec les mêmes propriétés. In fine, vous augmentez vos marges et générez une meilleure rentabilité. Votre marque est lancée !

Bienfaits et composition d’une huile de CBD

Huiles broad spectrum et full spectrum

Les huiles CBD sont composées de cannabinoïdes. Les cannabinoïdes sont les molécules qui composent la plante de chanvre. Il en existe (à ce jour) plus d’une centaine, comme:

  • le CBG (cannabigerol)
  • le THC (tétrahydrocannabinol)
  • le CBC (cannabichromène)
  • le CBN (cannabinol)

L’ensemble de ces cannabinoïdes, lorsqu’ils agissent de concert, se renforcent et agissent plus efficacement. On parle de l’effet entourage. Ainsi, une huile CBD à spectre complet des cannabinoïdes agit sur l’humeur, permettrait de réduire le stress et l’anxiété ou de lutter contre les douleurs et autres inflammations. Certaines études évoquent également une action contre la dépendance, au tabac notamment.

Jouer sur la composition de ses huiles de CBD

Il est possible de « jouer » sur la composition de son huile de CBD, afin de renforcer la présence de certains cannabinoïdes. En fonction de ces compositions, il est donc possible d’accentuer certains bienfaits supposés:

  • CBG : les huiles riches en CBG, par exemple, sont connues pour être plus intéressantes pour lutter contre les douleurs et les inflammations. Le cannabigerol serait efficace contre les tensions musculaires. Son action antalgique serait donc efficace.
  • CBN : une huile plus riche en CBN aurait une action quelque peu différente. Le cannabinol disposerait d’une action antifongique efficace permettant de mieux lutter contre les petites infections. En outre, cette molécule pourrait être intéressante afin de lutter contre l’asthme.
  • CBC : le cannabichromène (CBC) aurait des effets sédatifs et favoriserait, entre autres, la croissance des os

Les revendeurs disposent donc de la possibilité de créer un produit qui leur ressemble, répondant à des problèmes bien spécifiques. Ce travail de « création » et d’assemblage permettra à votre future marque de mieux se positionner, de répondre à des besoins spécifiques et donc de mieux cibler la clientèle en proposant des produits adaptés aux problématiques rencontrées.

Le goût des huiles de CBD

Isolat et macérat de CBD

La question des cannabinoïdes n’est pas la seule qu’une marque doit se poser. En effet, d’autres sujets sont à approfondir, à commencer par le goût des huiles de CBD. Un macérat de CBD à spectre complet dévoile, par exemple, un goût herbacé de chanvre très prononcé.

C’est pourquoi certaines huiles sont travaillées, afin d’améliorer l’expérience consommateur. Il n’est pas rare de trouver sur le marché des huiles de chanvre aromatisées à la vanille, au citron ou encore à la fraise. En revanche, les isolats de CBD eux, ont un goût neutre.

Les huiles CBD et huiles porteuses

Enfin, certaines huiles de CBD sont enrichies avec d’autres huiles naturelles, comme l’huile de sésame ou encore l’huile d’olive. Ces huiles porteuses ont un véritable intérêt gustatif, mais également au niveau des bienfaits.

Elles sont généralement riches en acides gras, comme les omégas 3 et 6. Si vous proposez ce type de solution, pensez à échanger avec votre clientèle. En effet, ce type d’huiles de CBD doit se manipuler avec précaution. Non pas qu’elles représentent un danger, mais elles pourraient bien impacter l’expérience consommateur.

L’huile de CBD aux graines de chanvre ne doit pas être chauffée au risque de développer une amertume assez désagréable. D’autre part, le CBD et les cannabinoïdes se détériorent, s’évaporent à partir d’une centaine de degrés, notamment à partir de 160 degrés.

Les différents types d’extractions d’huiles CBD

La composition d’une huile de CBD, bien qu’importante, n’est pas le seul facteur de production sur lequel se renseigner avant de lancer sa gamme d’huiles CBD en marque blanche. Pour renseigner votre clientèle au mieux et répondre à l’ensemble de ses interrogations, n’hésitez pas, non plus, à vous renseigner sur les différentes méthodes d’extraction d’huile légale de cannabis, depuis la plante de chanvre.

1. L’extraction par pression à froid

L’extraction d’huile de CBD par pression à froid ne nécessite l’utilisation d’aucun produit chimique. Ici, il « suffit » de congeler les fleurs de CBD que vous vous apprêtez à travailler avant de les écraser.

Vous pourrez ensuite en extraire les cannabinoïdes, les terpènes et toutes les autres composantes de cette plante. Cette méthode est extrêmement saine, mais finalement peu utilisée à cause de son rendement assez faible. Les entreprises produisant à grande échelle ne s’y attardent donc pas.

2. Extraction au CO2 (supercritique et subcritique)

Il s’agit de la méthode d’extraction la plus courante dès lors que l’on évoque la question des huiles de CBD. Cette méthode consiste à maintenir un certain taux de pression, à utiliser une certaine température afin de provoquer un changement d’état de matière du CO2.

Cela permet de récupérer la matière végétale présente dans la plante de chanvre tout en conservant l’intégrité du CBD.

Il s’agit d’une méthode relativement utilisée et saine pour l’organisme, qui ne nécessite pas l’utilisation de solvants pouvant impacter l’organisme. Bien que coûteuse, elle est très utilisée par les producteurs d’huiles de CBD qui apprécient ses bons rendements.

3. L’extraction d’huile CBD au solvant

L’extraction d’huile de CBD au solvant n’est pas la méthode d’extraction la plus répandue. En effet, il faut, ici, utiliser des solvants type éther, butane, éthanol etc. On retrouve des résidus de solvants dans les huiles CBD ainsi produites, ce qui favorise la présence d’effets indésirables et néfastes pour le corps. Une expérience consommateur loin d’être optimale donc.

4. L’extraction d’huile CBD par solvants naturels

Certains producteurs préfèrent se tourner vers les solvants « naturels » pour extraire les huiles de CBD. En effet, il est possible d’obtenir des huiles de CBD par extraction à l’aide d’huile de coco, d’huile d’olive.

Pour cela, les producteurs font chauffer leurs huiles de CBD dans l’huile de support sélectionnée. Les cannabinoïdes vont se mélanger à l’huile de support et vont, en quelque sorte, infuser. Le mélange refroidi est ensuite filtré. On jette les fleurs et résidus tout en gardant l’huile de CBD.

5. L’extraction par glace carbonique

Propre, ne nécessitant pas l’utilisation de solvant, l’extraction d’huile de CBD par glace carbonique reste très peu connue et très peu utilisée. En effet, elle est assez longue à mettre en place. Bien que peu coûteuse, elle ne coche pas toutes les cases et critères mis en place par une entreprise. Il est donc quasiment impossible de trouver une huile de CBD extraite ainsi.

Finalement, ces différents types d’extraction impliquent différents types de fabrication. Un producteur d’huiles de CBD peut proposer à la vente trois différents types d’huiles de CBD : l’isolat, le distillat et le macérat.

Quels sont les différents types de fabrication d’huiles de CBD ?

1. L’isolat de CBD

Un isolat de CBD est un extrait pur de CBD obtenu après qu’un procédé chimique, rendu possible grâce à l’utilisation d’un catalyseur, ait été mis en place. Le CBD se dévoile alors sous la forme d’une poudre blanche, extrêmement fine. Celle-ci est uniquement composée de cristaux et poudre pure. On ne retrouve que du CBD. Il n’y a aucune trace des autres cannabinoïdes (THC, CBD, CBN etc…) et des flavonoïdes.

Seuls restent quelques composés inertes et résidus très difficiles à enlever. Ils ne posent aucun souci dans les dilutions futures ou autres utilisations industrielles, car ils n’ont aucun goût ni aucune odeur. L’isolat de CBD peut ensuite être utilisé afin de réaliser ses propres e-liquides, ses propres cosmétiques ainsi que ses propres huiles en diluant les cristaux dans une huile de chanvre, par exemple.

2. Distillat de CBD

Cet extrait de CBD est obtenu par distillation d’une matière organique à la suite d’un procédé de chauffage et de séparation par évaporation de certains composés.

3. Macérat de CBD

Le macérat de CBD est obtenu par macération de matières organiques dans une huile végétale porteuse. Le procédé se rapproche de l’infusion à froid. Le transfert de cannabinoïdes entre la matière organique originale et l’huile porteuse est complète, très riche, car réalisée par contact prolongé.

L’extrait est donc composé d’un spectre large des cannabinoïdes tels que le CBD, le CBG, CBN, CBC, CBT, THC et autres (cela est évolutif, en fonction de la variété utilisée au départ et donc de sa concentration – mg / goutte – initiale en cannabinoïdes).

Comment reconnaître la qualité des huiles de CBD ?

Certifications et labels des huiles de CBD

Il existe diverses certifications permettant de reconnaître la qualité d’une huile de CBD. Mais quelles sont-elles et quels sont les différents éléments de différenciation permettant de s’y retrouver et comprendre quelle huile est de qualité et qu’elle ne l’est pas ?

Avant d’entrer dans le détail, il est important de souligner que les huiles de CBD de qualité sont souvent des huiles issues d’un procédé d’extraction au CO2 (supercritique – subcritique), depuis un chanvre naturel et biologique.

Ces dernières ont été travaillées à partir de matières premières soigneusement sélectionnées, sont vegans, naturelles et n’ont pas été traitées à l’aide d’ajout de pesticides et autres. Entrons cependant dans le détail et découvrons les différentes certifications qui pourraient vous aider à y voir plus clair :

  • GMP : le terme GMP (Good Manufacturing Practice) est une certification de bonnes pratiques permettant de garantir que les produits fabriqués, achetés et revendus ont été confectionnés et contrôlés de manière responsable. Cela permet de réduire les risques sanitaires pour le consommateur ou l’utilisateur final.
  • GDP : le terme GDP (Good distribution practice) décrit l’ensemble des normes minimales actuellement en vigueur qu’un producteur ou qu’un distributeur en gros doit garantir à sa clientèle et ses partenaires (notamment les revendeurs d’huiles de CBD) pour garantir la qualité et l’intégrité des solutions proposées et ce, tout au long de la chaîne d’approvisionnement.
  • DDP : Delivered Duty Paid (DDP) est un terme qui renvoie au transport. Il s’agit ni plus ni moins que de la livraison en port payé. Il s’agit d’un accord de livraison par lequel le vendeur s’engage à assumer l’ensemble de la responsabilité et des coûts liés au transport d’une marchandise en gros.
  • ISO9001 : la norme ISO9001 définit les exigences pour la mise en place d’un système de management de qualité. En d’autres termes, il s’agit d’une norme internationale dédiée aux entreprises dont l’objectif est d’améliorer en continu l’expérience client / utilisateur. Pour cela, l’entreprise s’engage à respecter certaines pratiques et à fournir les biens et les services demandés.
  • ISO22000 : la norme internationale ISO22000 est une norme qui a été spécialement conçue afin de répondre aux besoins des fournisseurs et grossistes afin d’assurer la sécurité des denrées alimentaires. Cette dernière est applicable pour l’ensemble des organismes de la filière alimentaire. Cela prévaut pour le chanvre et le CBD puisque l’huile de CBD est un produit qui peut être pris par ingestion.

D’autres labels et certifications sont en train de voir le jour, notamment pour garantir la qualité d’une huile de CBD. Nous pensons notamment au label CAN (Cannabinoïden Adviesbureaux Nederland, qui a pour mission numéro une d’assurer transparence et qualité dans les processus de fabrication et de consommation des huiles de CBD que ce soit en Hollande ou dans le reste de l’UE. En France, plus précisément, on retrouve d’autres labels, issus d’organismes de certifications officielles comme Ecocert qui permettent d’assurer que le chanvre utilisé dans la confection de l’huile CBD est biologique ; Il s’agit du label « Chanvre Bio », tout simplement.

huile de CBD et huiles porteuses : comment bien les choisir?

Comme nous avons pu le voir, certains assembleurs, certains producteurs proposent des huiles de CBD extraites ou enrichies à l’aide d’huiles naturelles. On parle ici d’huiles porteuses. Mais pourquoi les utiliser ? Ces dernières sont miscibles avec l’huile de cannabis CBD qui, en cas de trop forte concentration en cannabinoïdes, peut provoquer un précipité à température ambiante (à partir de 30°c).

Ces huiles porteuses présentent de nombreux avantages, notamment en termes de goût et d’odeur. Une bonne huile d’olive, de sésame ou de jojoba (pour ne citer qu’elles) dévoile de puissants arômes très agréables que ce soit pour le nez ou pour la bouche, notamment lorsqu’elles sont mélangées à l’huile de chanvre !

Reste à déterminer comment choisir son huile porteuse ! Parmi les huiles porteuses les plus communes, on retrouve :

  • L’huile de graines de chanvre : cette huile a été obtenue après que des graines de chanvre aient été récoltées et pressées de façon à en extraire le jus, l’huile. Il s’agit d’une huile au goût parfumé de noisette et d’herbe fraîche
  • MCT (huile de coco) : l’huile MCT ou TCM (triglycérides à chaîne moyenne) est une huile constituée d’acides gras saturés fractionnés. Cela vise à isoler les triglycérides à chaîne moyenne et enlève tous les autres nutriments de l’huile
  • Huile d’olive : une bonne huile d’olive a été obtenue après pression et extraction de l’huile contenue dans les olives élevées en Espagne, en Italie ou au Maroc
  • Huile de graines de sésame : l’huile de graine de sésame dévoile de puissantes notes de sésame grillées, de noisette
  • Huile de jojoba : l’huile de jojoba est très nourrissante. Elle est notamment utilisée dans un cadre de détente et de bien-être, notamment pour les massages
  • Huiles de noix de Macadamia : l’huile de noix de macadamia est notamment utilisée dans la confection

Ces huiles peuvent être utilisées pour confectionner des huiles dont la consommation sera sublinguale. Elles servent, en plus d’apporter un peu de poids et de consistance aux huiles CBD, à cacher le goût du chanvre. Les huiles de CBD « neutres » présentent un goût herbacé prononcé très caractéristique de la plante de chanvre. Une manière de rendre l’expérience consommateur plus agréable.

En outre, dans le cas où vous envisagez d’utiliser cette même huile dans un cadre culinaire, faîtes bien attention à lire les notices et à respecter les températures ainsi que la durée de cuisson. Dans certains cas, cela peut supposer l’apparition d’une véritable amertume, voire la disparition totale des cannabinoïdes. De fait, votre huile n’aura d’action que celle d’une huile de cuisine finalement assez habituelle.

Enfin, prenons quelques instants pour rappeler que l’isolat de CBD ne peut être intégré à une huile porteuse. Ce dernier doit être dilué et peser au moment de l’incorporation à une préparation ou lors d’une dilution afin que le mélange s’opère et que l’huile finale prenne forme. Celle-ci pourra ensuite être proposée à la vente et être prise par voie sublinguale, ou autre !

Pour en savoir plus sur les huiles et autres composants/ingrédients que vous pouvez utiliser, n’hésitez pas à lire notre article dédié. D’ailleurs, les produits que nous proposons à la vente à commencer par nos huiles en vrac contiennent certaines de ces huiles porteuses.

Qu’est-ce qu’un certificat d’analyse d’huile de CBD ?

Une bonne huile de CBD, en plus d’avoir été bien extraite, d’être naturelle et biologique, est une huile qui a été testée et analysée par un laboratoire certifié. On vous recommande fortement de vous tourner vers le grossiste, fournisseur voire producteur afin d’obtenir les informations nécessaires au sujet de la conception de votre huile de chanvre, au sujet de sa contenance etc…

De manière générale, un certificat d’analyse de production contient :

  • Des informations sur le laboratoire : nom, adresse, logo et raison sociale figurent sur le document afin que vous puissiez être assuré aussi bien sur l’existence que la viabilité du laboratoire en charge
  • Une description du produit, des images : vous retrouverez une description rapide du produit testé et une image vous permettant d’identifier s’il s’agit oui ou non du même produit que le vôtre
  • Le nom du donneur d’ordre : il s’agit du nom de l’entreprise ayant réclamé l’analyse et les tests en laboratoire. Généralement, il s’agit du nom du producteur ou du distributeur. En dropshipping, c’est le client final (le revendeur) qui peut le réclamer
  • Numéro de batch des analyses : ce numéro d’analyse doit correspondre en tout point à celui qui figure sur votre lot
  • La date de production des analyses : Les huiles sont stables dans le temps mais la qualité baisse considérablement après 2 ans. De plus, la qualité de l’huile peut se dégrader/précipiter en cas de mauvaises conditions de stockage. C’est pourquoi il est préférable de vérifier la date de production du batch et l’analyse correspondante. En outre, les dates d’analyse permettent de plus facilement identifier les fraudes
  • Les résultats, le pourcentage de cannabinoïdes : la partie la plus importante, les résultats des tests menés. Avec de simples tableaux, vous pouvez déterminer la contenance en CBD, en THC et en tous les autres cannabinoïdes ! Vous pouvez déterminer si un ou plusieurs isolats ont été ajoutés, si le produit est broad ou full spectrum etc…

Pour aller plus loin, vous pouvez vous-même vous assurer des bienfaits du produit acheté. Pour cela, vous pouvez envoyer vos huiles CBD pour expertise à un laboratoire indépendant, que vous aurez sélectionné avant de comparer ses résultats, avec ceux fournis.

Cela vous permet de confirmer ou non la viabilité du produit et d’éviter la moindre problématique. Il s’agit d’une décision généralement prise par les revendeurs qui débutent leur relation commerciale avec un nouveau fournisseur et qui viennent d’acheter leur premier litre en vrac, avant d’aller plus loin.

Choisir son huile de CBD en marque blanche, en fonction du conditionnement

Lancer et développer sa propre marque nécessite, dans tous les cas, des connaissances même légères, sur des thématiques assez variées. Marketing, packaging, impression des étiquettes, design, codes-barres, règlement, flash-code et autres scellés, les entrepreneurs doivent se renseigner sur tout ce qui touche de près ou de loin à leur produit, à leurs huiles de CBD et à leur clientèle.

C’est ensuite que pourra se poser la question du type d’approvisionnement (en fonction de la demande, des besoins de la clientèle) et donc de la question relative à la marque blanche, au fait maison ou autre. Pour rappel, il existe deux différentes façons d’acheter de l’huile de CBD en gros et en marque blanche : en vrac et via des flacons neutres.

1. En vrac

L’huile de CBD en vrac est généralement livrée sous la forme de bouteilles de 1 litre ou en bidon de 5, 10 ou même 20 litres. L’huile qu’elle contient est déjà diluée et n’a plus qu’à être transposée depuis le bidon vers le flacon et autres types de contenant pouvant être utilisés afin d’accueillir l’huile qui sera revendue. Vous l’aurez compris, l’achat d’huile CBD en vrac implique que le vendeur aura la responsabilité du conditionnement, du remplissage et du scellage.

In fine, l’achat d’huile CBD en vrac présente plusieurs avantages. Il est proposé à bon prix et offre une liberté totale aux revendeurs en ce qui concerne l’aspect packaging et conditionnement. En revanche, il est plus contraignant puisqu’il force les revendeurs à devoir effectuer eux-mêmes certaines manipulations.

Il s’agit d’une solution rentable, mais plus complexe à mettre en place que l’achat en flacons. Il s’agit d’une solution plus adaptée, si vous êtes un habitué et que vous maîtrisez toutes les questions relatives à la production ainsi qu’à la vente. S’il s’agit de votre premier achat de gros, on vous recommande de privilégier l’achat d’huile CBD en marque blanche, dans des flacons neutres.

2. En Flacons

L’achat d’huile CBD en marque blanche, par flacon, permet une mise en commercialisation beaucoup plus facile et beaucoup plus rapide. L’achat de ce type de solution évite les contraintes industrielles liées à la mise en flacons etc…

Vous choisissez au préalable, comme pour l’huile au vrac, l’huile qui correspond le mieux à vos envies et aux besoins de votre clientèle : concentration en CBD, arômes et notes, huile porteuse… Le distributeur vous édite un devis qui reprend toutes ces informations, de même que la quantité demandée.

Les huiles CBD en flacon neutre sont similaires aux huiles en vrac sauf qu’elles sont livrées déjà conditionnées. Vous pouvez ensuite apposer vos étiquettes, designer au préalable, avant de mettre vos produits en vente.

Comment faire ma marque et mon packaging d’huiles de CBD ?

Le type d’huile de cannabis CBD sélectionné, vient le temps de réfléchir à votre packaging avant de lancer votre marque. Pour cela, plusieurs points sont à prendre en compte, notamment l’aspect design, couleurs et étiquetages.

8.1 Créez votre charte graphique (Logo – Couleurs – Typographie – Nom de marque)

Créer une charte graphique permet à votre entreprise de transposer son univers à travers des éléments bien visibles, comme les couleurs de votre site, de votre marque et vos produits, votre logo, les typographies ainsi que le nom de marque.

Qu’il s’agisse de l’étiquette, d’une boîte en carton ou autre, il est essentiel que le produit proposé à la vente reflète votre identité. Pour ce faire, vous pouvez réfléchir à cela de vous-même à condition d’avoir une vraie expertise en design.

Vous pouvez également faire appel à un graphiste professionnel qui vous propose un logo, des typographies voire même un nom et des couleurs adaptées à votre marque.

8.2 Comment obtenir son code-barre ?

Pour obtenir votre code-barre et l’apposer sur vos étiquettes puis sur vos flacons d’huiles de CBD, il faut vous créer un compte sur le site GS1 France Association. Vous pouvez ensuite créer des code-barres uniques liés à un produit que vous pourrez identifier.

Les détaillants équipés d’un scanner pourront ensuite scanner le produit et assurer plus facilement aussi bien l’encaissement que le suivi des stocks. In fine, cela permet d’éviter d’avoir à rentrer les prix et toutes ces informations manuellement.

8.3 Comment créer mes étiquettes ?

Afin de créer vos étiquettes, il faut, en premier lieu, rassembler les informations essentielles, celles qui sont utiles et légales. Un graphiste vous aidera ensuite à les faire figurer sur votre étiquette, que vous pourrez ensuite imprimer aux bons formats.

Pensez à sélectionner la matière que vous souhaitez et vérifiez le tout avant de valider. N’hésitez pas à vous faire accompagner par votre graphiste sur cette partie, afin d’être sûr de faire le bon choix et de ne pas vous tromper.

La commande arrive ensuite. Vous pouvez récupérer vos étiquettes et les apposer sur vos huiles de cannabis légal que vous ferez ensuite mettre dans leur carton de packaging avant de les proposer à la vente à votre clientèle.

French Days
-15% sur toutes les résines